Dlllab.com
Image default
Actualité

Tout savoir sur l’entretien des équipements destinés au stockage des hydrocarbures

Le stockage des carburants est soumis à de nombreuses réglementations. Ces dernières ont pour but de mieux gérer les risques associés à la manipulation des hydrocarbures. Dans ce contexte, les opérateurs pétroliers doivent choisir leurs équipements avec attention pour respecter les standards internationaux. Par ailleurs, il est crucial d’assurer l’entretien des installations en usant de méthodes spécifiques.

Le danger que représentent les hydrocarbures

Les hydrocarbures sont des substances à la fois volatiles et inflammables. À cause de ces caractéristiques, leur stockage exige des équipements spécifiques. Dans ce domaine, les opérateurs pétroliers ont le choix entre des citernes aériennes et souterraines. Les installations en surface facilitent la détection de fuites. Toutefois, les cuves installées sous terre permettent d’économiser de l’espace et de limiter les risques d’explosion.

Si les carburants sont déversés dans la nature, ils nuiront définitivement à l’environnement. Pour mieux gérer les risques environnementaux, les professionnels doivent aménager un bac de rétention. Celui-ci permettra notamment d’éviter la pollution des sols et la contamination des nappes phréatiques.

Malgré tout, toutes les entreprises sont en mesure de prévenir les accidents. Pour cela, il suffira de solliciter une société qui se spécialise dans le stockage des hydrocarbures. Ces compagnies guident les intéressés dans l’aménagement d’une station-service ou d’un dépôt de carburant.

Hormis les installations à proprement parler, il faudra aussi se soucier de l’entretien des différents dispositifs. Heureusement, cette tâche pourra également être confiée à un prestataire qualifié.

L’essentiel à savoir sur l’entretien des installations réservées au stockage des carburants

Sans compter le respect des différentes normes en vigueur, les opérateurs pétroliers doivent porter une importance particulière à l’entretien des équipements. Il faudra régulièrement vérifier l’étanchéité des réservoirs. Habituellement, les fuites entrainent des variations de pression plus ou moins perceptibles. Pour éclaircir ses doutes à ce sujet, les professionnels doivent se fier à des outils de mesure.

Une vidange suivie d’un nettoyage sous pression du réservoir s’impose aussi 2 à 3 fois par an en fonction de la capacité de la citerne et selon sa matière de fabrication. Ce traitement permettra d’évaluer l’état de la cuve et de se débarrasser des dépôts laissés par la rouille. D’ailleurs, des débris solides et les impuretés circuleront également à travers les canalisations. D’où l’intérêt de procéder à la maintenance des débourbeurs à hydrocarbure.

Enfin, des spécialistes doivent intervenir pour entretenir la pompe à carburant et vérifier le fonctionnement de certains équipements. L’intervention d’un vérificateur agréé sera indispensable dans le cas d’une station-service. Cette formalité permettra notamment d’obtenir l’autorisation nécessaire à la vente.

Aujourd’hui, les intéressés peuvent confier ces opérations à un prestataire. Cette solution présente de nombreux avantages. La société cliente pourra dégager sa responsabilité en cas de fuite. De plus, les intervenants veilleront au respect des procédures imposées par l’État ou par d’autres autorités.

A lire aussi

Tout savoir sur le nettoyage cryogénique

Odile

Divorce : conseils pour choisir un avocat ?

Journal

SAGE X3 : qu’est-ce que c’est et pourquoi suivre une formation dédiée 

Emmanuel

Sylvie Laroche parle des actions de l’Armée du Salut face à l’urgence sociale

Ines

Quelle est la durée de vie réelle des lampes LED ?

Emmanuel

Comment démarrer un plan de développement personnel ?

Odile