Dlllab.com
Image default
Non classé

Un cadeau ? Du chocolat en toute occasion !

Si Noël ou l’anniversaire sont assurément les fêtes auxquelles la tradition veut que l’on offre ou que l’on reçoive un cadeau, on se rend finalement compte que de nombreuses occasions permettent de faire plaisir. Une invitation chez des amis ? Il est de bon ton de ne pas arriver les mains vides ! Un repas chez vos parents pour la fête des Mères ou la fête des Pères ? Comment ne pas marquer le coup ? Et plutôt que de se torturer l’esprit à trouver un cadeau original au risque de tomber à côté de la plaque ou d’offrir quelque chose que votre hôte a déjà, il est des valeurs sûres, à l’instar du chocolat ! Mais au fait, quelles sont les fêtes préférées des Français pour déguster du chocolat ? Et pourquoi offre-t-on du chocolat ?

Le chocolat un cadeau de fête

Malgré le confinement dû à l’épidémie de coronavirus, il ne vous aura pas échappé que nous fêterons Pâques ce week-end ! Or gourmand que vous êtes, vous ne manquez pas déguster quelques œufs, voire une poule ou un lapin en chocolat pour l’occasion. Et bien, sachez que Pâques constitue bien un pic de consommation de chocolat, mais que cette fête ne représente que 4% des ventes annuelles, contre 10% pour Noël. Et malgré le marketing des chocolatiers, la Saint Valentin est encore loin derrière, et ne parlons pas de la fête des Mères et de la fête des Pères. Et oui, si dans l’imaginaire commun, le chocolat est un met de fête, les Français comme leurs voisins européens, en consomment tout au long de l’année ce qui explique finalement pourquoi les ventes sur les fêtes principales semblent si faibles. Notez toutefois que Noël, Pâques et la Saint Valentin sont bien des dates stratégiques pour les artisans et maîtres chocolatiers qui réalisent une bonne partie de leur chiffre d’affaires pour l’occasion. En clair, pour du « vrai bon » chocolat, on se tourne vers les maîtres en la matière.

Pourquoi offre-t-on du chocolat ?

Pour comprendre cela, il faudrait remonter quelques siècles en arrière, avec la découverte du cacao par les Européens en Amérique du Sud. À l’instar des épices, le cacao était considéré comme un produit de luxe, d’abord réservé à une élite. Le genre de présent que l’on offrait aux gens que l’on estimait. Déjà le chocolat apparaissait comme un cadeau de choix. Il faut également considérer les bienfaits, réels ou fantasmés, que l’on attribue au chocolat. Aphrodisiaque pour les uns, antistress et antidépresseur pour les autres, ou juste délicieux pour la majorité, le chocolat est donc un cadeau de plaisir avant tout. Et avec ses arômes, ses nuances, ses subtilités, on retrouve finalement un vocabulaire et un plaisir qu’offrent certains produits réputés comme le vin par exemple. On a donc la quasi-certitude de faire plaisir avec du chocolat pour la fête des Pères ou la fête des Mères, à son amoureuse pour la Saint Valentin, à ses enfants pour Pâques, à ses proches pour Noël, à ses amis pour leur anniversaire, etc.

Bonus coronavirus…

N’oubliez pas qu’en cette période de confinement, de nombreuses professions subissent de plein fouet l’impact économique du coronavirus. C’est le cas par exemple des artisans chocolatiers qui, bien qu’ouverts, car considérés comme des commerces de première nécessité, voient leurs magasins désertés. Laissez parler votre gourmandise, commandez vos chocolats pour Pâques. Et si, à juste titre, vous voulez limiter vos déplacements et vos contacts, sachez que de nombreux chocolatiers mettent en place des commandes à distances avec drive ou livraison à domicile.

A lire aussi

Comment obtenir une assurance auto ?

Tamby

Pourquoi les VSP sont-ils limitées à 50 km/h ?

Tamby

Comment vacciner un chat ?

Odile

Le maquillage permanent des yeux : une innovation en matière de beauté

Claude

Objets publicitaires : une initiative rentable pour l’entreprise

Odile

Pourquoi avez-vous besoin d’une agence SEO: notoriété et croissance?

Oscar