Dlllab.com
Image default
Commerce

Connaissez-vous les règles qui régissent les équipements de contrôle d’accès ?

Un dispositif de contrôle d’accès permet de filtrer les flux de personnes ou de véhicules à l’entrée d’un site. Il organise l’espace en accordant ou en interdisant de manière sélective les allées et venues, et sa mise en place doit respecter un certain nombre de règles.

Qu’est-ce qu’un équipement de contrôle adapté à un site donné ?

Un équipement de contrôle d’accès régule l’accès aux zones qui composent un site : salles, bâtiments, zones sensibles ou réservées, aires de stationnement ou de service… Un tel dispositif permet donc de limiter les droits d’entrées à des groupes d’usagers, et ainsi tracer et répertorier les entrées et sorties. Il peut faire partie d’un système global de sécurité et venir compléter d’autres systèmes comme les alarmes anti-intrusion ou la vidéosurveillance.

Des entreprises spécialisées dans la fabrication d’équipement de contrôle d’accès proposent des systèmes adaptés à la configuration des locaux, des impératifs de sécurité et des critères des organismes clients. L’activité (entreprise tertiaire ou industrielle, hôtellerie, centre de loisir ou sportif, cinéma, métros, collectivités…) est passé au peigne fin, ainsi que les groupes autorisés (personnel, visiteurs, fournisseurs, prestataires…).

Un équipement de contrôle d’accès doit également être chois en fonctions des horaires d’ouverture et de fermeture. Certains sites ont des paramètres spécifiques comme la sécurité intelligente, les fonctionnalités croisées, l’unicité de passage ou accès sous contrainte et protocole d’alerte, les interventions d’urgence ou les astreintes. Tous ces points doivent être étudiés avant de faire l’acquisition d’un dispositif. Il est recommandé de se faire accompagner par un spécialiste pour éviter de commettre des impairs.

Les contraintes techniques et juridiques d’un équipement de contrôle d’accès

Les normes et règles régissant le contrôle d’accès ne sont pas bien compliquées, il suffit de se référer aux normes anti-intrusion. Toutefois, la loi adjoint à matérialiser la limite de la zone sous contrôle par un bornage ou une clôture. Pour un protocole de lecture magnétique, la norme ISO internationale est de mise. Un équipement conforme à cette norme comporte trois pistes de basse ou haute coercition.

Dans une entreprise, la mise en place d’un équipement de contrôle d’accès doit se faire dans le respect du Code du travail. Et pour cause, un tel équipement modifie considérablement les conditions de travail. Par conséquent, la direction est tenue d’informer les salariés de la présence de l’équipement, et prendre en compte les recommandations des instances représentatives du personnel, entre autres, le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Elle doit aussi respecter la loi Informatique et liberté qui dispose que toute entreprise, société ou profession libérale qui met en place, puis gère, un fichier informatisé de données nominatives, est tenue de le déclarer.

A lire aussi

Faites gagner vos clients grâce au ticket à gratter

Odile

Les différentes manières de monétiser un blog

Odile

Comment ouvrir sa boulangerie ?

Claude

Guide pratique pour vendre une pharmacie

Odile

E-commerce : Les fonctions utiles des outils de gestion

Claude

Le rôle d’un avocat pénal des affaires Paris

sophie