Image default
Loisirs

Quel type de violoniste professionnel voulez-vous être ?

Après quelques années de cours de violon, vous avez développé une véritable passion pour cet instrument et vous désirez en faire votre métier et en vivre : deux options s’offrent à vous ! Vous pouvez, soit devenir professeur de violon, soit entrer dans un orchestre classique (et prétendre par la suite aux postes tant convoités de premiers violons, avant d’être peut-être le soliste de la formation). Découvrons ensemble les qualités requises pour ces différentes ambitions et le cursus à suivre.

Les qualités pour devenir un professeur de violon

Le cours de violon peut se faire sans diplôme : comme il ne s’agit pas d’une profession réglementée, tout individu âgé de plus de 16 ans peut le devenir. Dans les faits, il est recommandé d’avoir au moins 3 années d’expérience de plus que son élève. Encore faut-il être pédagogue et avoir développé des aptitudes connexes essentielles – à savoir, le solfège, la lecture d’une partition, l’harmonie, l’improvisation ou encore, l’exploration de différents styles de musique.

Mais le parcours type d’un professeur de violon prévoit d’étudier en conservatoire pour obtenir un Diplôme d’Études Musicales (DEM), avant d’enchaîner avec un DE (Diplôme d’État). Une fois dans une structure reconnue par l’état, il faut réussir le concours de la fonction publique, pour obtenir la titularisation. Naturellement, il est possible de devenir violoniste professionnel en dispensant des cours particuliers (en tant qu’auto-entrepreneur) ou dans des écoles associatives et des MJC.

Les exigences requises d’un violoniste d’orchestre

Dans un orchestre classique, il faut distinguer les premiers des deuxièmes violons : quand les premiers jouent la mélodie, les seconds alternent entre l’harmonie et la mélodie. Dans tous les cas, il faut avoir un excellent niveau technique et déchiffrer des partitions à vue.

Au-delà du DEM, il faut avoir intégré un Conservatoire Supérieur (français ou étranger) pour avoir sa licence (DNSPM – Diplôme national supérieur professionnel de musicien) et son master. Le violoniste professionnel d’orchestre est soit :

  • Titulaire en orchestre, avec une admission sur concours : après une période d’essai, il intègre l’orchestre.
  • Intermittent du spectacle : il joue dans plusieurs formations et il est rémunéré au cachet, avec une indemnisation à Pôle Emploi pour les périodes chômées.

L’apprentissage intensif d’un violoniste soliste

Responsable des autres premiers violons, le soliste est le 2e poste le plus important dans une formation après celui du chef d’orchestre. En tant que chef de pupitre, il est généralement le plus qualifié de son groupe : il détermine les mouvements d’archets pendant la répétition, donne l’accord caractéristique en début de concert et traduit les instructions techniques du chef d’orchestre pour tous les instruments à cordes.

Au-delà des diplômes, les solistes suivent traditionnellement des enseignements intensifs auprès de professeurs spécialisés pour développer une maîtrise technique proche de la perfection. Le violon est un instrument exigeant : il nécessite plusieurs heures de travail par jour pendant une douzaine d’années, pour espérer parvenir au niveau d’excellence requis pour être soliste. D’ailleurs, lorsque ces prédispositions s’éveillent à l’enfance, les violonistes écourtent leurs études ou choisissent de les suivre par correspondance pour soutenir ce rythme dans l’apprentissage.

A lire aussi

Dresser un chien : ce qu’il faut savoir

Laurent

Mettez vos légumes à l’abri pour mieux vous régaler

Journal

Optez pour la location d’un vélo en centre-ville

Journal

Procédure d’installation de Smart IPTV sur une LG et Samsung smart TV

Felix Ballamou

Quand les jeux de bar s’invitent dans notre salon

Journal

Nous avons testé le kigurumi ! Et nous sommes plus que séduits !

sophie