Image default
Actualité

Les étapes-clés pour ouvrir son propre restaurant

La restauration est la meilleure alternative pour concilier la passion culinaire et le savoir-faire entrepreneurial. Les démarches pour ouvrir un restaurant peuvent cependant s’avérer difficiles, surtout si le propriétaire décide de rejoindre un réseau de franchise. Voici un guide complet qui montrera en quelques lignes les étapes à suivre pour réaliser un tel projet.

 

Commencer par les étapes primordiales

Comme toute création d’entreprise, l’ouverture d’un restaurant n’est pas une mince affaire et nécessite une énergie certaine. Avant de se lancer dans l’aventure, il est essentiel de respecter les démarches obligatoires en vigueur, notamment l’étude de marché. Cette étude comprend, entre autres, l’analyse sectorielle (le marché le plus porteur, les difficultés rencontrées, les concepts en vogue…), l’évaluation de la demande (ce que recherchent les clients, la taille du marché local, les tendances du secteur…) et l’analyse de la concurrence (nombre de restaurants dans les alentours, le type de cuisine proposé, nombre et type de clientèle…). Cette étape a pour but de vérifier s’il est opportun ou pas de lancer son propre projet.

Étape-clé de l’ouverture d’un restaurant, l’élaboration du concept vient en seconde position après l’étude de marché. Aujourd’hui, la concurrence fait rage et ne cesse de trouver une idée originale pour se surpasser. La tendance est justement aux restaurants qui proposent un concept hors du commun (cuisine bio, spécialités fruits de mer…). Mais trouver un concept accrocheur ne s’improvise pas et la créativité doit toujours être de mise afin d’attirer la clientèle. Le nom du restaurant, les plats et les menus proposés ainsi que la décoration des lieux doivent être en parfaite concordance et refléter les mêmes idées. Il faut savoir que la restauration est un secteur fortement concurrentiel. Avoir un bon concept est alors crucial pour pouvoir se démarquer.

 

Passer à la recherche du local et aux démarches administratives

L’emplacement du restaurant est un élément clé qui déterminera la réussite du projet. Voilà pourquoi il doit être étudié minutieusement et répondre à des critères précis : zone de chalandise, proximité géographique, facilité d’accès et de stationnement, présence de concurrents, etc. Il est également important de choisir un local adapté aux personnes âgées et à mobilité réduite. Après tout, il faut savoir cibler tous les types de clients si on veut avoir l’assurance d’en attirer le maximum. Un aménagement intérieur doit ensuite être fait afin de pouvoir accueillir toutes les structures nécessaires : salle de restaurant, cuisine, WC, espace d’accueil et éventuellement un bar.

Ouvrir un restaurant nécessite un minimum de connaissance en réglementation juridique, surtout dans le choix du statut juridique. Le propriétaire doit à cet effet prendre en main toutes les formalités administratives, notamment le permis d’exploitation et la licence pour les boissons alcoolisées. Pour les besoins en matériel, il est aussi indispensable que le gérant dispose des équipements de cuisine nécessaires (four, plaques chauffantes…). Il doit d’ailleurs utiliser des produits de qualité afin de garantir une cuisine fraîche et savoureuse. Comme la notoriété d’un restaurant repose sur la propreté des locaux, le restaurateur doit toujours respecter les règles d’hygiène imposées par la HACCP.

A lire aussi

Faire appel à un dépanneur de cuisine professionnelle, les différents types d’intervention

Odile

Qu’attendre de l’Iran de demain à l’égard des femmes ?

Odile

Zoom sur les procédures liées à un rachat de voiture

Ines

Améliorez la réception du réseau avec un amplificateur GSM

Journal

Bien choisir son auto-école

Ines

Comment trouver le bon transport pour sa marchandise ?

Ines