Dlllab.com
Image default
Santé

Le guide pour bien consommer la cigarette électronique

C’est un produit qui peut être une bonne alternative pour les gens qui veulent diminuer le taux de nicotine qu’ils ingèrent au quotidien. Il peut aussi être la solution pour les gens qui souhaitent arrêter définitivement de fumer. Pour ne pas se perdre dans les différentes appréhensions concernant ce produit, il est bon d’acquérir les informations nécessaires à son sujet.

1.      Son fonctionnement

Une cigarette électronique se compose d’un« drip tip ». C’est l’embout par lequel la personne aspire la fumée. Vous pouvez visiter Vapoclope.fr pour des aromes et liquides. Puis, il y a le système d’allumage qui permet d’éteindre et allumer la résistance. Cette dernière chauffe le e-liquide afin qu’il puisse se vaporiser sous forme de fumée dans la bouche du fumeur. Puis, la batterie qui est un élément phare, car sans elle, l’appareil ne peut fonctionner.

La résistance se nettoie régulièrement ou se change dans certains cas. Autrement, elle peut laisser échapper du liquide ou donner une couleur noire à vos dents. Pour ne pas qu’elle chauffe, il est préférable de l’éteindre en espaçant chaque bouffée de plusieurs secondes (10 à 15 secondes environ).

2.      Mode d’emploi du liquide

Utilisés à tort, les composants du liquide de la cigarette électronique peuvent être dangereux pour la santé. Par exemple, le propylène de glycol et la glycérine végétale ne doivent pas être brûlés au-delà de 150 °C. Autrement, elles peuvent provoquer des problèmes respiratoires au niveau de la cage thoracique et des poumons.

Il faut être attentif à la lecture des composants de chaque arôme. La composition des saveurs peut mener à la combinaison de plusieurs ingrédients qui ne sont pas toujours bons pour la santé. Par exemple, il faut faire attention à ne pas abuser des parfums qui contiennent de l’acétyle ou du dyacétile. Consommation avec excès, ses produits sont à l’origine de plusieurs maladies respiratoires comme la bronchiolite.

Il ne faut pas se tromper sur le type d’e-liquide à acheter. Certains contiennent de la nicotine à forte dose, d’autres en ont à faible dose et d’autres n’en contiennent pas du tout. Il faut choisir celui qui correspond à votre habitude et à vos attentes pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

3.      Le type de voltage de la batterie

C’est le critère qui permet de déterminer la puissance de la batterie, mais surtout qui permet de régler la puissance de chauffe du liquide. Il y a celle qui possède un voltage fixe. C’est-à-dire que le degré de chauffage du liquide est constant.

Puis, il y a le voltage variable. Il permet au fumeur de régler la température à laquelle il veut brûler son e-liquide. C’est à ce niveau qu’il faut faire attention, car les éléments qui sont considérés comme inoffensifs peuvent le devenir une fois le seuil de température dépassé.

C’est le cas de la glycérine végétale et du propylène de glycol. Ce sont deux ingrédients d’origine végétale qui sont souvent utilisés dans la composition de plusieurs aliments. Seulement, lorsqu’ils sont soumis à une température au-delà de 150 °C. Ils provoquent alors des troubles respiratoires.

A lire aussi

Quels sont les meilleurs e-liquides pour arrêter de fumer ?

Tamby

Quelques astuces pour perdre du poids efficacement

sophie

Pourquoi opter pour une mutuelle santé ?

Odile

Les cabinets dentaires font primer davantage le bien-être de leurs patients

sophie

Découvrez les propriétés de l’huile essentielle de tea tree

Journal

Les bénéfices de l’huile de foie de morue pour votre chien

Claude