Non classé

Hivernage préparer votre piscine pour le retour du froid

Cette journée automnale, fraiche est pluvieuse est assurément le moment idéal pour traiter de ce sujet. En effet, depuis quelques semaines déjà, les beaux jours nous ont déjà quitté et, si vous ne l’avez pas encore fait, grand temps d’hiverner votre piscine. Mais quand, pourquoi et comment faut-il procéder pour mettre sa piscine en hivernage ? Suivez le guide, on vous en dit plus sur le sujet.

Pourquoi mettre sa piscine en hivernage ?

L’hivernage de la piscine est une étape essentielle pour votre installation. Elle vous garantira en effet de retrouver votre bassin et vos installations en bon état, mais également de préserver l’eau de votre piscine. Et pour cause, si solides qu’elles puissent être, les piscines ne sont pas conçues pour résister aux températures et au gel de l’hiver, car, rappelez-vous, l’eau gel à partir de 0 degré. Ainsi, un épisode de gel pourrait endommager vos canalisations, vos installations de filtrage et peut-être même la structure votre piscine. L’hivernage permettra donc de protéger votre

Quand hiverner la piscine ?

Les températures fluctuent et vous ne savez pas s’il est temps ou non de mettre votre piscine en hivernage ? Les professionnels de la construction et de l’entretien de piscine s’accordent sur un chiffre, dès lors que la température de l’eau de votre piscine passe le seuil des 12°C, il est temps de lancer les opérations pour un hivernage actif. Sous ce seuil, les algues et micro-organismes présentent dans l’eau stoppent leur développement, vous pourrez donc passer à un traitement minimum. Attention, il vous faudra donc surveiller que la température de l’eau ne dépasse pas les 12°C sous peine de voir se réactiver les microalgues et de retrouver votre eau verte.

Hivernage actif ou hivernage passif ?

Lorsqu’il s’agit d’entretenir une piscine à l’approche de l’hiver, on distingue deux modes d’action principaux, l’hivernage passif et l’hivernage actif :

Hivernage actif

L’idée, avec l’hivernage actif, est de conserver une certaine activité dans votre bassin. Votre installation reste donc active, c’est-à-dire en fonctionnement, mais au ralenti. Il vous faudra donc laisser actif pour filtration 2 à 3 heures par jour afin d’empêcher la stagnation et le gel de l’eau dans les canalisations. Sachez d’ailleurs qu’il existe des coffrets antigel qui permettent d’activer automatiquement la filtration en cas de baisse des températures.

Afin de rentrer au chaud, il vous faudra nettoyer avec attention vos bassins et vos équipements et, au besoin, utiliser un traitement choc. Vous traiterez également l’eau avec une solution d’hivernage qui évitera l’éventuel développement d’algue. Vous pouvez enfin couvrir votre piscine avec une bâche afin de protéger le bassin des feuilles et débris. Tout au long de l’hiver, il vous faudra vérifier le pH de l’eau et l’ajuster si nécessaire.

Attention, l’hivernage actif est réservé aux régions profitant d’un climat doux. Votre climat est plutôt froid ? Oubliez cette solution et passez à l’hivernage passif !

Hivernage passif

A l’inverse de l’hivernage actif, la méthode d’hivernage passif ne nécessite aucune intervention durant l’hiver. En effet, l’idée est de mettre votre piscine totalement à l’arrêt.

Mais au préalable, vous n’échapperez pas à quelques étapes essentielles. En premier lieu, tout comme l’hivernage actif, il vous faudra procéder au nettoyage complet de votre piscine et de vos différents équipements en laissant tourner votre filtration une journée complète et en stabilisant le pH de l’eau.

Effectuez un traitement choc afin de désinfecter l’eau. Abaissez le niveau de l’eau d’une dizaine de centimètres environ sous les buses de refoulement, celles-ci devant impérativement rester hors d’eau. Puis vidanger votre système de filtration afin d’éviter qu’il ne reste de l’eau dans vos canalisations et vos équipements. En effet, le gel pourrait endommager votre matériel.

Installer vos équipements d’hivernage : bouchons pour les buses de refoulement et les prises balai ; bouteilles gizzmos à l’intérieur des skimmers ; flotteurs d’hivernages. Utilisez un produit d’hivernage anti-algue et antibactérien. Enfin, couvrez votre piscine à l’aide d’une bâche d’hivernage opaque qui aura l’avantage de protéger votre piscine de débris, de la pluie et de la lumière.

3 erreurs majeures à ne surtout pas faire !

  • La première erreur serait tout simplement de délaisser votre piscine une fois la saison estivale passée. En effet, même si vous ne profitez plus d’agréables moments de baignades, il ne faut pas négliger l’entretien de votre bassin.
  • On ne vide surtout pas une piscine en hiver, sous peine de voir sa structure sérieusement altérée et de retrouver un bassin inutilisable. En effet, l’eau contenue dans votre piscine offre une force opposée à la pression du sol, ce qui évite les déformations et les fissures.
  • Pas d’hivernage avec une eau au-dessus de 12°C, sans quoi vous laisserez se développer en toute quiétude les algues et micro-organismes responsables de l’eau verte. La tâche sera alors plus ardue pour récupérer votre bassin au printemps.

Related posts

Comment vacciner un chat ?

Odile

Éliminer efficacement le stress avec des gestes simples

Claude

Panne de voiture : quel comportement adopter et comment l’éviter ?

Tamby

Leave a Comment