Dlllab.com
Image default
Tourisme

Faire du tourisme en Belgique, ce qu’il faut connaître sur les moyens de transport

Plusieurs sont les moyens pour circuler en Belgique et arriver à destination, en temps et en heure. Tout y est : voiture, tramway, bus, train, métro, taxis, vélo… La plupart des moyens de transport sont disponibles pour rejoindre un endroit précis.

Rouler sur les autoroutes en Belgique

La Belgique est réputée par ses milliers de lampadaires au sodium, qui éclairent un des réseaux de communication de 1 800 km. Ainsi, rouler en tarif vtc Belgique passe par les panneaux directionnels autoroutiers en vert si les panneaux des routes nationales sont en bleu. Aussi, les points les plus éloignés du pays se trouvent à de 2 heures de route de Bruxelles.

Comme risque de retard, à part les embouteillages, les touristes peuvent être pris dans le piège des appellations de lieux. Elles sont différentes en fonction de la zone linguistique où est placé le panneau indicateur. A cause des faibles distances, la densité du réseau routier ainsi que sa gratuité, la voiture possède tous les atouts pour les déplacements en Belgique.

Cependant, c’est le coût des parkings qui peut poser problème. Les vitesses maximales autorisées sur les autoroutes sont de 120 km/h, les routes à 4 voies à 90 km/h, les agglomérations à 50 km/h, voire 30 km/h dans quelques centres-villes. En guise de précautions, triangle de signalisation, trousse de secours et extincteur de bord doivent toujours être emmenés à bord.

Il est interdit d’effectuer du stop sur les autoroutes et les bretelles d’accès. Si les touristes veulent le faire, il faut s’installer avant les panneaux d’entrée d’autoroute avec le carton précisant la destination voulue.

Le vélo en Belgique

La Flandre se décline en un véritable paradis des cyclistes. Elle propose des pistes aménagées et une signalisation spécifique. Il existe de nombreuses possibilités de location. Il est recommandé de louer un vélo ou un VTT dans les gares.

Ainsi, certain site donne des informations sur le réseau autonome des voies lentes. Il met à disposition les parcours et les itinéraires touristiques fléchés à effectuer à vélo, à VTT, voire à cheval. En ce qui concerne la partie flamande du pays, il faut consulter le site fietsroute.org (en anglais).

Le train en Belgique

Si le touriste n’a qu’à visiter quelques villes, comme en Flandre, la solution la plus appropriée serait le train. Il existe 2 types de lignes : les IC (Intercity, qui desservent les grandes villes) et les IR (Interrégion, qui relient les villes moyennes). Bruxelles est la plaque tournante du réseau où il ne faut pas changer de train.

En effet, la ville est traversée par la « jonction » à 6 voies qui relie la gare du Midi à la gare du Nord. Celle-ci passe par la gare Centrale, qui est à 300 m seulement de la Grand-Place. Le train en Belgique est rapide et fréquent.

Cependant, il faut mettre le prix car son tarif est assez cher, au regard des distances parcourues. Bref, se déplacer en Belgique ne pose pas de soucis majeurs. Les touristes ont le choix parmi plusieurs moyens de locomotion, pour tous les budgets.

A lire aussi

Peut-on bien profiter de ses vacances d’été en choisissant la montagne ?

Tamby

Échappée inoubliable au Vietnam : à la découverte des lieux insolites

Tamby

Découvrez les Calanques en photos

Ines

Service de berline avec chauffeur à Marseille et banlieue

Felix Ballamou

Les atouts du camping à Saint-Palais-sur-Mer

Odile

Les plus importants à savoir dans une location de minibus

Ines